Longchamp-sur-Aujon est une commune française du département de l’Aube (10), en région Grand Est. Le village est situé au sud-est du département, en limite départementale avec la Haute-Marne (52), à 17 kilomètres de Bar-sur-Aube et à 12 kilomètres de Colombey-les-Deux-Églises. Paris est distant d’environ 230 kilomètres et Troyes de 70 kilomètres.

Les habitants se nomment les Longchampois et Longchampoises.
Commune rurale de la haute vallée de l’Aube, son activité économique se compose essentiellement de quelques artisans et fermes céréalières.

Longchamp-sur-Aujon s’étend sur 16,39 km² et compte 422 habitants*, soit une densité de 25,7 hab/km².
*Source : Insee, séries historiques du RP, exploitation principale – 2016

Vue panoramique du village de Longchamp-sur-Aujon.

• La commune, rattachée à la communauté de communes de la région de Bar-sur-Aube (CCRB), possède un hameau : Outre-Aube, ainsi qu’un quartier : l’Impériale.
• Altitude moyenne : 200 mètres. Coteaux à 300 mètres. Point culminant à 334 mètres (sommet du Bois du Gravelon).
• La forêt communale de Longchamp-sur-Aujon, gérée par l’Office national des forêts (ONF), s’étend sur une superficie de 403 hectares.
• La rivière Aujon (rivière de première catégorie) traverse la commune d’est en ouest, puis se jette dans l’Aube. Deux sources présentes sur la commune : la source du Puits Tripier et la fontaine Saint-Malachie.

Carte postale ancienne de Longchamp-sur-Aujon (non datée) – Pêcheurs près du pont sur l’Aujon.

Un peu d’histoire
Les plus anciennes traces historiques de la commune de Longchamp-sur-Aujon remontent à l’an 1116 où le village fut mentionné sous le nom de « Longus Campus » qui signifie : « terrain, plaine de forme allongée ».

Ancienne seigneurie réunie par l’abbaye de Clairvaux (distante de 3 km), la commune est située sur l’ancienne voie romaine d’Agrippa qui reliait Langres à Châlons en passant par Bar-sur-Aube s’est appelée Longchamp-lès-Clairvaux. Hélas, les traces de cette importante voie romaine alimentant le commerce vers les foires de Champagne ont aujourd’hui pratiquement disparu.

En 1789, Longchamp-sur-Aujon dépendait de l’ntendance et de la généralité de Châlons, de l’élection de Bar-sur-Aube et du bailliage de Chaumont.

La commune fut chef-lieu de canton sous la Révolution française, de 1790 à l’an IX.

Autrefois dénommé simplement Longchamp ou Longchamps (comme plusieurs autres communes de France) ou encore Longchamp-lès-Clairvaux, le village reçut, par décret du 4 février 1919*, le nom de Longchamp-sur-Aujon en rapport avec la rivière Aujon coulant sur son finage, évitant toute confusion.

*délibération du Conseil municipal du 14 juillet 1918

Carte ancienne de Cassinin – Commune de Longchamps (ancien nom de Longchamp-sur-Aujon)